La Magie, qu'est-ce que c'est ?

Publié le 29 Mai 2015

La Magie, qu'est-ce que c'est ?

 

     En guise de préambule, je tiens à préciser qu'à ce jour PERSONNE n'arrive à s'accorder sur la définition d'un terme aussi vaste que celui-ci. Donc loin de prétendre détenir la Vérité, je me propose ici de comparer et de synthétiser différents points de vues de divers auteurs reconnus sur le sujet, de manière la plus objective et factuelle possible.

 

« Magie »

 

     Derrière ce mot, qui parfois effraie mais le plus souvent fait sourire, se dissimule une profonde spiritualité tout aussi sérieuse et concrète que les religions plus "officielles". La Magie repose sur des croyances qui n'ont au fond rien de plus absurdes que celles contenues dans ce qui est aujourd'hui reconnus par la majorité comme des textes sacrés (Bible, Coran, Torah, Zabur, Avesta, Véda, etc.).

     L'une des différences principales entre la Magie et les religions traditionnelles réside dans le fait (à la fois simple et perturbant) que le praticien de la Magie est son propre prêtre ou sa propre prêtresse, et qu'il n'a besoin d'aucun intermédiaire pour entrer en contact avec ses Dieux. Dieux dont il a, de plus, la possibilité de choisit l'incarnation/l'image qui lui correspond le mieux, en fonction de ses affinités personnelles.
     "Ses Dieux" et non "son Dieu" puisque la Magie est de base animiste et attribue une déité (ou entité supérieure) pour chaque chose : du ciel, de la terre, des éléments, de l'amour, etc. ; comme dans toutes les croyances antiques qui précédèrent les religions monothéistes. Il existe aussi certaines pratiques se référant à un Dieu (comme la Magie Christique ou d'autre), mais dans tous les cas en Magie, tous s'accordent à dire que les Dieux et Déesses sont issus d'une même énergie source, parfois appelé "l'Un", ou encore "le Grand Tout", ou "le Divin", ou "la Source" ou "Démiurge", ni masculin ni féminin, sans nom ni visage, créateur incréé, qui s'apparente à la notion du Dieu primordial.

 

     Ainsi, si la Magie est souvent moquée, c'est tout d'abord lié aux innombrables clichés et parodies sur le sujets (sorcières au teint vert volant sur son balais, vieux fou barbu en transe dans la forêt, ou gamin à lunettes secouant sa baguette magique en scandant des formules dépourvues du moindre sens, etc.). Mais ce manque de sérieux apporté à la plus ancienne des croyances est aussi lié au fait que personne, pas même ses pratiquants, ne peuvent donner une définition universelle de ce qu'est la Magie. 

     Et c'est là toute sa beauté : la Magie est une pratiques individuelle et personnelle dont chacun est libre d'en choisir la branche qui lui convient, d'adapter ses pratiques à telle ou telle déité, et donc à différents cultes, légendes et autres, s'appuyant sur des textes aussi divers qu'il exista de cultures sur notre Terre.
     Celtes, égyptiens, aztèques, indiens... Tous ces peuples avaient pour religion ce que nous qualifions aujourd'hui de Magie, chacun sous sa forme. Et la Magie aujourd'hui, est ce choix que certains font de décider quel Dieu et/ou Déesse, quelle allégorie du concept du divin leur est le plus proche, et quelle façon de vivre leur propre spiritualité leur est le plus adapté.

 

La Magie, qu'est-ce que c'est ?

 

     Malgré la difficulté de synthétiser toutes les notions liées au terme "Magie", j'ai tenté au travers de mes recherches de regrouper diverses idées pour tenter d'éclairer ce sujet sans pour autant l'interpréter.
     Tout est discutable, tout reste sujet à polémique, n'oublions pas que nous ne parlons pas là d'une science exacte et qu'il existe autant de "preuves" d'une théorie que de la théorie opposée !

 

Magies / Sorcellerie ?

     Avant toute chose et afin d'éviter d'inutiles confusion, il est primordial de définir et de différencier la Magie et la Sorcellerie.
     "Quelle différence?" me dires-vous! Si je vous demandais de vous représenter la différence entre un Mage (rappelez-vous des Rois-Mages) et un Sorcier. Ca vous parle déjà plus?

 

     En grossissant le trait :

- La Sorcellerie est (étymologiquement et historiquement) l'art de jeter des sorts, utilisé par ceux que l'on appelle les sorcières et les sorciers (littéralement jeteurs de sorts). Ce sont, en quelque sorte, des "cuisiniers" qui utilisent des recettes de leur livre de cuisine (grimoire) afin d'obtenir des résultats simples et rapides (attirer la richesse ou l'amour, se venger de quelqu'un, etc.) par l'usage de potions, de talismans, de grigris et divers réalisations de ce genre. 
     Il est dit que la sorcellerie n'est ni bonne ni mauvaise, qu'elle utilise les forces de la Nature qui en soi sont neutres. Seul le jeteur de sort rend positifs ou négatifs ses sortilèges en fonction de ses objectifs (altruistes et créateurs = sorts positifs ; égoïstes et destructeurs = sorts négatifs).
     Le Sorcier ou la Sorcière est une personne usant de moyens naturels pour résoudre des problèmes du quotidien et améliorer la vie dans son sens le plus large. Proche de la Nature avec laquelle ils sont une grande affinité, les praticiens de la sorcellerie connaissent et usent de secrets permettant d'agir tant sur le visible que sur l'invisible, pour leur bien-être ou celui d'autres personnes.

 

- La Magie est une "science" basée sur l'étude des puissances de la Nature (astronomie, astrologie, mathématiques, géométrie, médecines, etc.) qui peut être éventuellement utilisée afin d'obtenir tel ou tel effet lors de longues cérémonies, nécessitant tout le savoir acquis (calcul des bons jours et des bonnes heures, des bons encens, de bonnes couleurs de bougies, des langues appropriées, des alphabets spécifiques aux entités invoquées et toutes les correspondances qui y sont associées, etc.).
     La Magie (terme qui en lui-même sous-entend généralement la notion de Magie Cérémonielle) est donc un "art" basé sur les connaissances très profonde des forces de la nature qui ne peuvent être utilisées qu'une fois pleinement acquises. La Magie est souvent associée à la Kabbale ésotérique où elle puise ses racines, ainsi que dans l'Alchimie spirituelle (comme moyen de sublimation de l'être).
     Ainsi, un Mage est un sage très instruit des secrets de la Nature et qui les expérimente ; un Magicien est un praticien habile qui utilise les Lois de la Nature ; un Magiste (terme contemporain) serait à la fois Mage (connaissance) et Magicien (pratique) ; et il existe encore de nombreuses autres dénominations.
     A retenir que la Magie est une voie de prêtrise, qu'un Mage/Magiste s'apparente à un véritable "prêtre" dont la spiritualité est sa vocation, et non un loisir occasionnel. La Magie est son mode de vie quotidien et permanent, d'une grande rigueur même sur de nombreux plans (physique, émotionnel, mental, spirituel...). Tout comme n'importe quel représentant de toute autre religion (prêtre, pasteur, imam, etc.), c'est avant tout un homme (ou une femme, bien entendu) de Foi.

 

     Une citation du célèbre Eliphas Lévi (1810-1875) qui illustre à merveille cette différence (bien que de manière assez sévère) :

"Le magicien dispose d'une force qu'il connait ;
Le sorcier s'efforce d'abuser de ce qu'il ignore...
Le Diable se donne au magicien et le sorcier se donne au Diable."

 

     Ceci sous entend premièrement que le Magicien applique la connaissance de ce qu'il a étudié (la Magie ou Science des Mages), tandis que le Sorcier applique les "recettes" tirées de ses grimoires (ou de la tradition orale) sans pour autant comprendre "le pourquoi du comment" de ses sorts.
    Ensuite, l'idée du "Diable" évoque ici que le Magicien, par son mode de vie rigoureux, tend à élever sa vibration sur d'autres plans qui lui permettent de prendre un ascendant naturel sur les énergies qui lui sont plus basses. Alors que le sorcier ne vise pas nécessairement sa croissance spirituelle, et aura plutôt tendance à rendre hommage ces énergies plus denses (qui ne sont pas "Diable" pour autant, soyons d'accord).

     Mais soulignons surtout que si nous faisons souvent l'amalgame entre Magie et Sorcellerie, parce qu'elles fusionnent aujourd'hui bien souvent. Il s'agissait originellement de deux disciplines bien distinctes, possédant chacune leur propre définition. Mais de nos jours, rares sont les praticiens de la Magie qui ne jettent pas de sorts, et de Sorciers qui ne connaissent pas les Lois de la Nature par l'étude de la Magie.

 

La Magie, qu'est-ce que c'est ?

 

Wicca / Paganisme ?


     Pour continuer dans la définition de termes souvent utilisés à tors, nous pouvons aussi parler du Paganisme et de la Wicca, deux termes que l'on entend souvent de nos jours en rapport avec la Sorcellerie et/ou la Magie.
 

- Le Paganisme représente l'ensemble des religions non judéo-chrétiennes, croyances principalement basées sur la Nature. Le mot "païen" serait le terme qu'auraient utilisé les chrétiens pour nommer les paysans et leurs croyances des campagnes (paganus = paysan selon certaines sources, mais l'étymologie reste un sujet polémique).
     C'est aujourd'hui un terme générique pour parler de croyances animistes pré-chrétiennes, donc à peu près toutes les spiritualités et religions qui existaient avant l'an zéro, aux multiples panthéons rendant hommage à la nature et à ses cycles, au travers d'une multitude de déités. Le paganisme englobe tant les panthéons celtes et nordiques, que grecs et égyptiens antiques, asiatiques, indiens, aztèques, etc.
     Dans les textes chrétiens, le terme "païen" est devenu une véritable insulte puisqu'il représente toute personne non chrétienne, et donc par définition démoniaque (amalgame existant encore de nos jours). Nous ne reviendrons pas ici sur la diabolisation des Dieux païens par l’Église puisque déjà bien assez d'encre a coulé sur cette réalité.

 

- La Wicca est un mouvement néo-païen (réinterprétation moderne de croyances anciennes) d'inspiration principalement celtique, basée sur le respect de soi, des autres et de la Nature, parfois au travers de la Sorcellerie et de cultes modernes à d'anciens Dieux et Déesses. Mais il s'agit avant tout d'un courant philosophique où la pratique de la Magie et/ou de la Sorcellerie est parfaitement optionnelle. De nombreux Wiccans ne pratiquent ni Magie ni Sorcellerie mais optent pour un mode de vie en accord avec la Nature et ses cycles, suivant certains préceptes comme ceux du célèbre "Wiccan Rede".

     Pourtant la Wicca reste pour beaucoup une religion avec ses règles, ses dogmes, sa hiérarchie, et sa "bible" : le célèbre "Livre des Ombres" (et ses nombreuses déclinaisons). Fondée au XXème siècle par Gerald Brousseau Gardner (1884 – 1964), elle s'apparente aux courants "new-age" très en vogue dans les années 70. Bien qu'en les réadaptant, ce renouveau a permis de remettre au goût du jour les croyances antiques ainsi que la communion avec les Forces de la Nature. Offrant à beaucoup la possibilité d'échapper à l'omniprésence du monothéisme et aux bornes religieuses de l'époque, cette voie permit aussi de répondre à un besoin croissant de se "mettre au vert".
     La Wicca connaît un grand renouveau depuis quelques années, grâce à la sortie d'une célèbre série télé "Charmed", de livres comme "Harry Potter" (qui n'a aucun lien sérieux avec le Paganisme, la Wicca, la Sorcellerie, la Magie ou autre, et dont le nom est même devenu une forme d'insulte moqueuse dans le milieu), ainsi que certains films tels que "The Craft, Dangereuse Alliance" (référant, lui, à de vrais rites et philosophies Wicca), ou encore "Les Ensorceleuses", etc.

 

     Voilà pour ces quelques définitions. Maintenant que toutes ces notions sont brièvement dissociées afin d'éviter les confisions, penchons nous plus en avant sur la Magie elle-même.

 

Le pendacle de l'Homme (magie blanche) V/S le pentacle dit de "la bête" (magie noire)

Le pendacle de l'Homme (magie blanche) V/S le pentacle dit de "la bête" (magie noire)

 

Magie Blanche / Magie Noire ?


     Il est dit que la Magie est un Art fondé sur la croyance en l'existence d'êtres ou de pouvoirs surnaturel et de Lois naturelles occultes permettant d'agir sur le monde matériel par le biais de rituels spécifiques.
     Dans de nombreuses cultures, les moyens mis en œuvre par la magie en tant que science occulte s'opposent aux religions établies, ainsi qu'aux raisonnement scientifique (bien que la science tend peu à peu à justifier par ses découvertes des savoirs dits occultes utilisés depuis la nuit des temps, tels que les propriétés des plantes, la possibilité de mesurer le champ énergétique de chaque être, etc.).


     Beaucoup s'amusent à dire qu'il existe une multitude de "couleurs" de Magies (ou plutôt branches de sorcelleries en réalité) : magie verte (des plantes), rouge (d'amour), rose (sexuelle), brune (de vengeance), bleue (protectrice), grise (blanche et noire), etc. La liste est aussi longue que l'imagination le désire !


     Mais sont principalement dissociées deux formes de Magies : la Magie Blanche et la Magie Noire.

     La Magie dite "Blanche" est ce qu'on appelle la Théurgie (ou Haute Magie), et focalise ses connaissances et ses pratiques dans tout ce qui est élevé et au-dessus de l'homme (anges, archanges, maîtres ascensionnés, déités, "Dieu", etc.). 
     La Magie dite "Noire" est ce que l'on nomme la Goétie (ou Basse Magie), et focalise ses connaissance et ses pratique dans tout ce qui est au dessous de l'homme (démons, archidémons, vampires astraux, entités basses, spectres, "Diable", etc.).

     Mais ces différenciations restent vues comme des "options", la Magie en soi reste la science de la connaissance de tous les secrets de la Nature (du "haut" comme du "bas"). 

     Il existe aussi ce qui est appelé la Magie Évocatoire, usant tantôt de théurgie, tantôt de Goetie, utilisée afin de matérialiser les entités avec lesquelles on travaille. Seul le praticien décide s'il souhaite entrer en contact avec des démons ou des anges (en grossissant le trait, bien entendu).

     Dans tous les cas, Magies "blanche" ou "noire", utilisent souvent des rouages issus de la Sorcellerie lors de leurs rituels complexes et allient sortilège symboliques aux cérémoniels évocatoires.

 

     Certaines cultures diront simplement que la Sorcellerie est l'art de faire du mal et la Magie l'art de faire du bien ce qui, à mon humble avis, reste extrêmement réducteur. D'autres diront qu'il n'existe aucune différence à travailler avec des Démons ou des Anges et que seule l'intention du praticien compte. D'autres encore considéreront que chaque Déesse ou Dieu possède à la fois un aspect positif et négatif, que c'est alors au praticien d'utiliser la facette de son choix de la déité avec laquelle il choisit de travailler (notions très présente dans le paganisme et la Wicca), etc.
     Il y a là une notion très importante. La Magie et la Sorcellerie voient toujours la dualité dans chaque chose, comme l'idée du Yin-Yang si célèbre de nos jours (jour/nuit, bien/mal, blanc/noir, terre/ciel, homme/femme, etc.). Le praticien reconnait cette dualité absolue dans la nature toute entière et justifie souvent l'ambivalence de certains écrits sur le sujet.

 

La Magie, qu'est-ce que c'est ?

 

Bref, pour généraliser :
 

- la Magie "blanche" ou lumineuse ou haute ou théurgie, faisant appel à des entités aux vibrations plus élevées que la notre, il faut plus de temps pour que leurs actions soient densifiés sur le plan matériel (c'est d'ailleurs pour ça que l'élévation vibratoire du praticien est nécessaire, afin d'être plus proche des entités avec lesquelles il travaille, et lui apporte donc des énergies positives le tirant vers son évolution et son élévation spirituelle).
     Ceux qui pratiquent cette forme de Magie considèrent s'élever en s'accordant aux vibrations des êtres invoqués. Ils estiment que leur magie devient plus puissante, plus pure et plus intense, qu'elle les élève au dessus du mal, et sont capable d'entrer en contact direct avec des entités élevées qu'ils honorent et à qui ils rendent hommage ;

- de l'autre côté, la Magie "noire" ou sombre ou basse ou goétie, faisant appel à des entités aux vibrations plus basses et plus denses que la notre, les effets sont très rapides et très spectaculaires sur le plan matériel (et l'abaissement vibratoire du praticien est naturelle pour ses actions, afin d'être plus proche des entités avec lesquelles il travaille, et lui apporte donc des énergies basses le tirant vers son involution et son abaissement spirituelle).
     Ceux qui pratiquent cette forme de Magie ne considèrent pas sombrer dans l'ombre en s'accordant aux vibrations des êtres invoqués. Ils estiment plutôt que leur magie devient plus puissante, plus rapide et plus efficace, qu'elle les protège des retours du Karma de leurs actions, et sont capable d'entrer en contact direct avec des entités basses qu'ils estiment (à raison ou à tors) maîtriser.

- on parle aussi de Magie "naturelle" (ce qui est en soi un pléonasme puisque la Magie est l'étude et l'usage des secrets de la Nature), ou Magie Verte, où il est considéré que l'énergie est neutre, venant de la Terre, des plantes, des pierres, etc. (ligne commune aux autres "couleurs" de Magie). C'est la magie la plus connue et la plus généralisée, par le système de la Wicca particulièrement. La dualité de la nature est parfaitement intégrée dans les pratiques et permet au praticien de garder volontairement un pied dans l'ombre et l'autre dans la lumière, lui donnant autant de pouvoir sur les deux mondes.
     Aussi appelée Magie "neutre" ou Magie tout court
(et même Magye pour certains contemporains qui aiment la différencier de la "magie" des illusionnistes), les entités invoquées sont soit des esprits de la nature (fées, gnomes, sylphes, etc.) ou d'autres allégories des forces de la Nature, soit des déités qui ne sont pas vues comme "hautes" ou "basses", mais comme nous l'avons vu plus haut : possédant à la fois une part lumineuse et une part sombre. Là encore, c'est le praticien qui déterminera la nature de sa Magie en fonction de ses intentions.

 

Exemple de structure des 3 plans utilisés en Magie.

Exemple de structure des 3 plans utilisés en Magie.

 

     Certains utilisent aussi à tour de rôle des entités basses et élevées, en fonction de leurs besoins, estimant équilibrer ainsi leur magie. Ici donc, peu importe de travailler avec des entités de vibrations basses ou élevées, seule l'intention du praticien déterminerait si sa magie est positive ou négative.
     Pour avoir longtemps expérimenté nombre de ces aspects, j'avoue trouver l'idée intéressante et même plutôt probable, mais néanmoins discutable. Pour caricaturer une fois de plus, prononcer le même souhait à une entité lumineux qu'à une entité sombre ne donnera certainement pas :
- ni le même résultat
- ni le même cheminement pour l'atteindre
- ne demandera pas la même contrepartie
- et ne coûtera pas le même "prix" ou contrepartie, à long terme

     Mais ce n'est là que mon point de vue personnel...




     Enfin pour conclure, voici...

Quelques citations concernant la Magie :

 

     Apulée :
     « La magie est la science de la piété et du divin (…). Mes adversaires, toutefois, peuvent adopter le sens du vulgaire, selon lequel le mage, étant en communauté avec les dieux immortels, a le pouvoir de tout faire par la vertu mystérieuse des incantations ».

 

     Helena Blavatsky : 
     « La magie, considérée comme science, est la connaissance des principes et de la voie par laquelle l’omniscience et l’omnipotence de l’Esprit et son contrôle sur les forces de la nature peuvent être acquis par l’individu tandis qu’il est encore dans le corps. Considérée comme art, la magie est l’application de ces connaissances à la pratique ». « La magie est la science de la communication avec les Puissances supra-mondaines éternelles et de leur direction, ainsi que du commandement de celles de ces puissances appartenant aux sphères inférieures ; connaissance pratique des mystères cachés de la nature connus seulement du petit nombre parce qu'il est très difficile de les acquérir sans tomber dans les péchés contre nature ».

     Aleister Crowley : 
     « La Magie est la Science et l'Art d'occasionner des Changements en accord avec la Volonté ».

     Papus : 
     « La Magie est l'étude et la pratique du maniement des forces secrètes de la nature ».

     Pierre A. Riffard :
     « La magie est l'action efficace sur un objet réel ou mental,par la parole, le geste, l'image ou la pensée, indépendamment des catégories de l'être (espace, temps, causalité), mais conformément à des correspondances soit analogiques [par exemple, rouge = le fer,le mardi] soit mécaniques [rouge → excitation, mûrissement] ».

     Aivanhov Mikhael Omraam : 
     « La véritable magie, la magie divine, consiste à utiliser toutes ses facultés, toutes ses connaissances pour la réalisation du Royaume de Dieu sur la terre. Très peu de mages sont arrivés à ce degré supérieur où l'unique idéal est de travailler dans la lumière et pour la lumière. Ceux qui y parviennent sont les véritables bienfaiteurs de l'humanité. »

     Marc-André Ricard :
    « C’est une très noble philosophie de vie magique et spirituelle en accord avec les forces Universelles. Ce n’est pas quelque chose que l’on pratique de temps à autres lorsqu’une situation échappe à notre contrôle. Devenir un sorcier ou une sorcière, c’est devenir un Grand-Prêtre, une Grande-Prêtresse des énergies de la nature. »

     Définition du dictionnaire Hachette : 
     « Science occulte qui permet d'obtenir des effets merveilleux à l'aide de moyens surnaturels. » L'idée de magie requiert d'admettre l'existence de forces surnaturelles et secrètes, contraindre les puissances du ciel ou de la nature, recourir à des moyens d'action qui ne sont ni religieux ni techniques mais occultes.



     Mais quelle qu'en soit votre définition, puisse votre Magie être emplie de tolérance et d'amour pour chacun, afin de ne pas transformer la plus ouverte des spiritualité une autre religion bornée.

 

La Magie, qu'est-ce que c'est ?

 

 

Voir aussi :

Rédigé par Gabryann Myrddin

Publié dans #Théurgie et Angéologie, #Paganisme et Wicca, #Divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Je veux acquerir de la connaissance concernant la nature et l homme
Répondre
F
Cet article m'est vraiment intéréssant
Répondre
A
Bonjour ! Je ne propose pas d'initiations ni d'accompagnement, désolé. Mais je partage ce qui me semble important de l'être sur ce blog, alors n'hésitez pas à fouiller pour y trouver les informations que vous cherchez :)
F
Vous pouvez m'aider à comprendre et à m'initier?