Les 9 visages de la Lune

Publié le 2 Février 2016

Les 9 visages de la Lune

div

La Lune, La nature, Les Femmes, La Terre…

(Version atelier et article 2005.)

« Lunaison, saison
Saison de Terre
Saison de Femme…
Lune divine
Terre-Mère
Femme porteuse de Vie…
Danse infinie…
Cycle du Cercle
Rythme des tambours de la Terre,
Cœur qui bat sous la chair… »


Creirwy, 21 février 2005. Alias Flidais-Airmeith

Les 9 visages de la Lune

- L’unes avec la Lune -

     Jetons un œil dans le ciel de nuit, manteau noir aux éclats étincelants. Dans cette myriade d’étoiles brillantes, se distingue et tranche une énorme pierre… ou serait-ce un étrange caillou? Un débris lévitant autour de notre chère planète maternelle? Évidemment, il s’agit de bien plus que cela… Cette perle opalescente qui rythme notre temps, c’est plus qu’une roche… c’est une reflet de nos vies, et de nos natures. C’est un peu de nous que nous contemplons en levant la tête vers les étoiles et cette boule luminescente, qui est toujours fidèle au rendez-vous. Et c’est aussi, bien plus encore. Cette Dame aux 1000 visages, a toujours été là, bien avant nous, au-dessus de nous de tout temps. Qui ne connaît pas la Lune? Quel cœur n’a-t-elle pas encore touché, intrigué? Quel regard n’a-t-elle pas encore croisé?

     Elle est partout dans les mythes; déesses, symboles… Échos de ce que nous avons observés en nous même au fil des siècles. Son va et vient est inscrit dans les mythes sous des formes qui se rencontrent dans toutes les tradition, ou presque à tout le moins. Elle se fait alors miroir mythique et symbolique de nos corps, nos états d’âme ( nos marées intérieures) et nos comportements ( nos facettes). Elle se reflète aussi dans le nature; elle s’y fond… La Terre et la Lune étant de si grandes complices…

     Il est pourtant triste de constater que de nos jours, certains d’entre nous banalise la Lune et ses effets. Se contentant de se laisser distraire que quand elle est beauté esthétique ronde omniprésente et brillante. Plongeant l’univers dans ses rayons d’argent. Baignant les enfants de la Terre dans sa douce lueur pâle et claire ai cœur même du la nuit.

     Alors seulement, elle attire l’attention de certains, leur rappelant brièvement que nous appartenons tous à un même univers. Nous liant tous autant d’êtres vivants que nous sommes, dans son œil céleste. Elle nous rappelle que nous regardons le même ciel, partageons les même étoiles, où que nous soyons. Nous sommes tous du même univers, tous des enfants de la Terre.

     Qui s’attarde davantage, pourra sentir avec étonnement à quel point elle nous ressemble…À quel point ses phases nous ramènent à nos propres différentes facettes, nos différents états, nos mutations intérieures, le passage du temps et des heures… Ou que nous soyons , qui que nous soyons; aigle, loup, biche, grenouille, homme, femme, enfant, caillou, fleur… Elle est là et nous pouvons toujours aller à sa rencontre en levant les yeux au ciel pour croiser son œil.


- La Lune en détails… -

     La Lune est le satellite naturel de la terre. On peut même considérer l’association Terre-Lune comme une planète double en raisons de ses caractéristiques. Elle a environ 4,6 milliards d’années. ( Nous ne parlons pas ici de son âge liée à sa phase de lunaison, liées à un symbolisme ou un contexte spirituel. ) C’est une sphère quasi parfaite. Elle possède des chaînes de montagnes dont l’altitude peut atteindre 9000m ( régions pôle Sud). Son diamètre est de 3476 km, soit un peu plus du quart du diamètre terrestre. Sa masse est environ 80 fois inférieure à la masse de la Terre, et son volume, 50 fois inférieur au volume terrestre. Sur la Lune la gravité est 6 fois moins forte que sur la Terre. C’est pourquoi on y est moins attirés vers le sol, et que l’on à du mal à y marcher, et qu’il est plus facile de s’y déplacer en faisant des bonds : tels les astronautes. L’atmosphère y est pratiquement inexistante. La température à sa surface varie de +125oC sur la partie éclairée par le soleil, à –175oC sur sa partie obscure. La plupart des roches rencontrées à la surface de la Lune sont des anorthosites (riches en silice, calcium, aluminium). Les mers sons constituées de basalte. Une épaisse couche de poussière, le régolithe, recouvre toute la surface lunaire. Le manteau lunaire est riche en minéraux tels que l'olivine et le pyroxène. Quant au noyau, on suppose qu'il est composé de fer et éventuellement de nickel. La Lune est éclairées par la lumière du Soleil, elle en réfléchit entre 7 et 10% au niveau des mers et de 11 à 18% dans les régions continentales. La Lune décrit autour de la Terre une ellipse d'excentricité 0.055 parcourue dans le sens direct (sens inverse des aiguilles d'une montre) dont la Terre est l'un des foyers ; cette trajectoire elliptique engendre une variation de la distance entre la Terre et la Lune. La distance Terre/Lune est de 384.400km en moyenne, soit environ 30 diamètres terrestre. Elle varie de 356.400km au périgée à 406.700km à l'apogée (valeurs extrêmes).

     Rappelons que la distance Terre / Soleil est de 149.600.000km en moyenne. Période de révolution autour de la Terre : La révolution sidérale : 27 jours, 7 heures 43 minutes. La révolution synodique ou lunaison : 29 jours, 12 heures 44 minutes, c'est également la durée du jour lunaire. Période de rotation sur elle-même : 27 jours, 7 heures 43 minutes.

- Particularités -

- La Lune est, avec le Soleil, à l'origine des marées océaniques terrestre.
- Elle présente toujours la même face à la Terre.
- La lumière met environ une seconde pour parcourir la distance Terre / Lune.
- La Lune possède un champ magnétique résiduel en surface, découvert par la sonde Lunar Prospector en 1998.
Cycles

     La Lune est le satellite naturel de la Terre. C'est une boule rocheuse constellée de cratères, dont la taille est environ le quart de celle de la Terre , et qui accompagne cette dernière sur son orbite autour du Soleil. Chaque jour, le disque lunaire présente une forme différente. Ces formes sont appelées "phases", un cycle complet, d'une nouvelle lune à l'autre en passant par la pleine lune, dur 29,5 jours.

     Alors pendant que ce cycle progresse, la Lune apparaît pleine, à mi-chemin de cette période de 29,5 jours. Alors que ce cycle avance et s’approche de sa « fin », la Lune se voit décroître pour revenir à cet état de mince faucille d’argent à nouveau, pendant que nous la voyons se lever brièvement avant l’aube.
     Cette progression naturelle qui a lieu chaque mois, peut aussi être vu comme une analogie au rythme de la Terre et celui, cyclique, des femmes. La Terre, Mère, en qui on retrouve les images de la naissance, de la croissance, le flétrissement, la mort et la renaissance/ régénération. La graine tombant dans les chairs de la Terre-Mère, la fleur qui naît, le fruit qui croît, puis qui tombe et puis à nouveau la noirceur de la Terre qui couvre la graine qui attend le cycle qui se renouvelle à chaque fois. Terre, Lune, Femme; toutes liées et reliées dams ce cycle de gestation et régénération. Les visages de la Jeune fille/femme, Femme/Mère, et de la Femme plus âgée et sage, sont des visages types de Déesses qui symbolisent les étapes que nous vivons nous même. Les femmes sont gardiennes de ces symboles qu’elles incarnent au travers de leur âges et vies. La Lune brille au-dessus de nous, de génération en génération ou que nous soyons nés. Gardant une part de son mystère, mais révélant à chacun la part d’elle qui se reflète en lui si on sait l’écouter. Son cycle, c’est aussi notre cycle. Dans ses phases, nous voyons ce que nous avons été, ce que nous sommes et ce que nous serons. Il suffit de lever les yeux au ciel pour sentir sa lumière nous envelopper et éclairer nos vies.

Les 9 visages de la Lune

LES 9 PHASES DE LA LUNE
(Neuf phases qui donnent aux 8 « tangibles » leurs incarnations et symboles spirituels)


- La Nouvelle Lune : L'Enfant -
     La nouvelle lune (la nouvelle lune se retrouve dans la fin de la Lune Noire et son donc aussi une et même; mais considérons que le premier fil de Lune à renaître de la Lune Noire est cette Nouvelle Lune) est cette phase de la Lune où elle n’est qu’un ruban, le plus minuscule dont la lumière brille au travers. C’est la commencement de la vie, la conception, et le début du voyage.
     Elle est la Jeune; fille-femme/femme-enfant, qui est forte et indépendante. Elle amorce son voyage. Pleine de confiance en elle et de vitalité. Un mélange d’innocence, de pureté et de force. Cette facette rappel Brighid ( bien que cette dernière soit une divinité solaire, sans oublier que c’est aussi une Déesse aux triples aspects) , Blodeuwedd.


- Le Croissant de Lune : La Guerrière -
     À ce stade, elle reflète davantage la lumière. Elle apparaît plus lumineuse, mais n’est pas encore pleine à moitié. Elle est la Guerrière; un peu plus confiante de par ses expériences et confiante que le monde peut changer si elle se bat pour sa cause. Elle connaît ses moyens et sa force, et courageuse. Elle porte en elle un sentiment d’invincibilité, tel un bouclier fait de sa confiance en la Mère. Cette facette rappelle Badb, Macha, Nemain.


- Le premier quartier de Lune : L'Amante -
(Croissante)
     C’est phase qui est à demi dans la lumière et à demi dans la noirceur. Elle est l’amante, l’aimante. Libre de toute culpabilité lavée de tout péchés, qui assume sa sexualité et sa sensualité. Elle est en harmonie avec elle-même et également avec les autres. Cette facette rappelle Aine.


- La Lune Gibbeuse : La Prêtresse -
(Croissante)
     Entre le premier quartier et la pleine lune. La surface éclairée visible occupe plus de la moitié du disque. C’est donc à dire qu’elle est à ¾ lumière avec une petite part de noirceur. C’est la prêtresse, dans le cœur de son voyage spirituel. Elle a appris que tout ce qui parait à plus d’une face cachée et sacrée. C’est une initiée des mystères de la Lune et de la mystique condition féminine ainsi qu’aux mystères de l’âme humaine et de la Nature. Cette facette rappelle Rhiannon, Arianrhod.


- La Pleine Lune : La Mère -
     Elle n’est que Lumière. Elle est la Mère, fertile, celle qui pourvoit et nourrit. Lumineuse et optimiste, elle génère l’espérance dans le monde entier. Dans chaque cœur qui bat. Elle est créatrice, donneuse de vie généreuse. Elle est belle et rayonnante, irradiant la joie et la sérénité. Cette facette rappelle Dana, Boann.


- La Lune Décroissante : L'Initiatrice -
     La lune décroissante est une phase d'affaiblissement, et maintenant l'obscurité rattrape la lumière. Elle est l’enseignante, l’initiatrice. Elle sait qu’il y a des leçons à tirer de tout ce dont sont faits nos vies; joies et peines. Cet apprentissage menant à des vies bien vécues, consciemment. Elle sait qu’épreuves et bonheurs s’entrelacent et se complètent, donnant sa couleur et sa saveur à l’existence. Qu’ils sont autant d’enseignements pour l’âme.
Cette facette nous rappelle : Cerrydwen.


- Le dernier quartier de Lune : La Guérisseuse -
( décroissante)
     La lune du dernier quartier est une phase d'affaiblissement, à demi noire, et où l'obscurité voyage inexorablement dans la lumière et dans la vie. Elle est la Guérisseuse, qui sait et qui connaît la mort, les déceptions et les mensonges et autres leurres. Tout en sachant la valeur et l’existence, de l’espérance, la naissance, de la vérité et de la sincérité. Elle a apprit à guérir ses blessures ( du corps, âme, esprit) et celles des autres sur le chemin qui est le sien. Cette facette nous rappelle : Airmed.


- La Lune *Balsamique : L'Ancêtre
( décroissante)
     Elle est la lune qui est noire au ¾. Elle est la Sage, L’Ancêtre. Elle sait les vérités dures à entendre et durement apprises. Elle sait la responsabilité, les actions et les intentions. Elle connaît le pouvoir et comment l’utiliser à mauvais et bon escient. Elle se défini par ses choix et ses actions; elle a le pouvoir sur ses joies et ses peines. Elle se connaît et connaît les autres. Elle est métamorphoses. Cette facette nous rappelle : Etain.

*Balsamique : avoir la qualité du baume ; apaisant, onctueux, doux, atténuant et adoucissant.


- La Lune Noire : La Tisserande -
     Noire, toute noire, profondément noire. Elle est le fileuse, la tisseuse, la tisserande. Elle sait tout ce que la Jeune Fille-Femme, la Guerrière, l’Amante et la Prêtresse savent. Elle a expérimenté ce que la Mère, l’Initiatrice et la Guérisseuse ont vécus. Elle a saisi le pouvoir de la Vieille Femme et l’a transformé en une philosophie magique ronde, dans un cercle qui contient tout. Dans sa complexité et sa simplicité. Elle est la mort au cœur de la Vie… Elle est la noirceur juste avant l’aube… La nuit avant la naissance du jour…
Cette facette rappelle : La Morrighane.


     Approcher la lune comme on approche une Déesse, un modèle n’est pas ridicule folie. L’analogie de la voir comme une Déesse vivante à même beaucoup de sens. Elle est là, bien réelle dans notre ciel. Soir après soir, nuit après nuit. Elle fait partie de nos vies, et on se retrouve en elle, profondément. Elle est en nous et autour de nous. La Lune, la Nature, La Mère Terre, les femmes ( et tout enfant de la Terre), toutes liées, depuis le début des temps.

Les 9 visages de la Lune

Fêtes druidiques aux rythmes de la Lune
( analogies, liens, influences)

Rites aux rythmes des Blancs Feux :

Solstice Hiver : Lune Noire
Équinoxe Printemps : Premier quart
Solstice d’été : Pleine Lune
Équinoxe automne : denier quart.


Note : Les Déesses ici nommées, ne sont pas des Déesses associées à la Lune nécessairement, mais elles ont été choisies pour illustrer de par leurs essences, les phases de la Lune. Selon leurs caractéristiques archétypales, qui se retrouvent en chacune ( et même chacun) d’entre nous.

Par Creirwy Arianrod du Nord, pour : « L’Univers des Symboles » Ostara 2005, le Numéro 2 de Racines ::: Webzine.

Source :
http://portraitsdelunes.blogspot.fr/2010/05/la-lune-la-nature-les-femmes-la-terre_19.html

Les 9 visages de la Lune

- Le 3 et le 9 -

Probablement le concept le plus populaire des archétypes, celui de l’aspect triple. Triple déesse, symbolisant : passé, présent, futur. Et incarnant : la jeune, la mûre, la vieille. Un concept présent dans divers cultes et traditions. Le neuf est le trois fois trois et c’est aussi un chiffre lunaire, qui détail les phases et archétypes lunaires, en relation avec les cycles féminin et qui fournis plusieurs images au concept du féminin sacré. En passant par les 9 phases et faces, on contemple ce dont est potentiellement constitué le cycle de l’existence d’une femme, et tout les rôles qu’elle y endossera probablement. Dans l’ordre ou le désordre, nous serons toutes appeler à remplir et être les reflets de femmes auxquels ces archétypes et leurs déesses nous renvoient. Parfois ce sera des rendez-vous manquer, parfois on passera à côté d’une facette de soi… La Lune peut nous mettre en contact avec toutes les facette de notre nature profonde et complexe. En s’harmonisant et en observant le cycle de la lune, c’est un peu nous que nous scrutons. Il ne faut pas avoir peur de faire de même tout en se faisant face. Il est intéressant aussi d’aller fouiller les mythes et légendes évoquant les déesses suivantes. Car leurs histoire sont riches en symboles et en enseignements. On peut y puiser beaucoup de choses… Et on peut même se surprendre à se reconnaître. Ou reconnaître une facette de soi brimée, inexprimée, absente ou réprimée.


1. Nouvelle Lune : Jeune fille indépendante et disponible : Brighid.
2. Le croissant de Lune : Guerrière confiante et expérimentée : Nemain, Macha, Badb.
3. Premier quartier de Lune : Amante libre et assumée : Aine.
4. Lune Gibbeuse ( croissante) : Prêtresse initiée et mystique : Rhiannon, Arianrrhod.
5. Pleine Lune : Mère fertile et généreuse : Dana, Boann.
6. Lune décroissante : Initiatrice qui sait et enseigne : Cerrydwen.
7. Dernier quart de Lune : Guérisseuse clairvoyante et soignante : Airmed.
8. Lune Balsamique : L’Ancêtre qui est sage et vraie tout en étant 1000 et une. Étain.
9. Lune Noire :
La Tisseuse qui est à la croisée des chemins : La Morrighane.

Voilà, les 9 faces vous ont été présentées ; nous les rencontrerons plus longuement lors du prochain Atelier. N’hésitez pas à faire vos propres recherches et à vous écoutez.

*Toutes les déesses citées ci-haut sont celto-druidique.


Source :
http://portraitsdelunes.blogspot.fr/2010/05/deesses-et-archetypes.html

Les 9 visages de la Lune

 

 

Articles Complémentaires :

Rédigé par Gabryann Myrddin

Publié dans #Paganisme et Wicca

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Intéressant ces 9 visages de la Lune, je vais commencer un travail sur mon blog et ne sais pas comment ça va evoluer à l'heure actuelle ...
Votre article minspire beaucoup pour un prochain article, merci
Répondre
T
Merci beaucoup pour cet article sur la lune. Et encore il y a tant choses à savoir sur cet astre. Jusqu'ici, ce que je savais personnellement, c'est que la pleine lune a des effets impensables sur notre vie quotidienne. Elle peut influencer en amour, etc.
Répondre