Les Archives Atlantes de Pharos (extrait 5)

Publié le 29 Octobre 2018

Les Archives Atlantes de Pharos (extrait 5)

 

LA PART D’OMBRE

Message de la Déesse Aset (Isis),
Canalisé par Gabryann Myrddin

 

     Il est si agréable de pouvoir laisser cours aux énergies qui sont les miennes. Ce que les hommes ne comprennent que partiellement, c’est la dualité qui existe en toute chose. Et lorsqu’ils parlent de moi, La Mère, ils se plaisent à farder le tableau.

     Mais il ne faut pas dissocier la Lumière de la part d’Ombre. Il ne s’agit pas là de faire autant de mal que de bien, loin de là… Mais d’accepter que chaque être, tout comme chaque situation, soit composé de deux faces : l’une positive et l’autre négative, comme deux polarités d’un aimant.

 

     Quand on me dépeint pleine d’amour inconditionnel et de bienveillance, c’est juste, mais tellement limité… Qui se rappelle que je suis aussi l’océan primordial, le néant absolu d’avant la forme, la terrible et redoutable qui peut engendrer le chaos pour mieux redonner vie par la suite ? Qui se rappelle qu’en invoquant un Archange, il n’appelle pas un angelot potelet, mais bien un guerrier puissant et parfois destructeur au besoin ? Sous tous les noms et visages des innombrables Maîtres Ascensionnés, qui se rappelle la part sombre de chacun d’eux ?

 

     Nous vivons une époque où la spiritualité se fait idéalisée, et où celles et ceux qui veulent prôner leur évolution endossent un masque d’innocence qui hélas n’est pas portable pour qui que ce soit. Pire encore, nombre de ces êtres visant la perfection et pensant souvent l’incarner vont juger (même silencieusement) les ombres qu’ils perçoivent chez les autres.

     Qui êtes vous pour juger du fardeau d’un être, d’un corps, d’une âme… quel chemin personnel pourrait justifier de vous placer au-dessus de qui que ce soit dans le regard que vous portez ? Quelle sainteté prétendez-vous incarner pour nier la part d’ombre qui est la vôtre ?

 

     Cette vision est comme un miroir déformant de la réalité. Car cet idéal de pureté et de perfection, tel que le mental humain le conçoit, ne peut exister. Le monde est dualité, des plans les plus élevés aux plus denses… Et votre vision de l’ombre est tellement erronée et loin de la réalité… Que l’Âge des Dieux uniques avec leurs notions de bien et de mal ont pervertis les regards et les cœurs… Que les anciens étaient sages de se rappeler que le jour ne pouvait exister sans la nuit, le réconfort sans la peine, la paix sans la guerre, la vie sans la mort…

 

     Il est difficile d’intégrer ces notions aujourd’hui, car la Lumière est associée au bien, à cet idéal de spiritualité. Alors que l’Ombre est associée au mal et à ce qui nuit à l’évolution. Ainsi, combien êtes-vous à avoir mis sous scellé un pan entier de vous-même, au bénéfice de ce que vous pensez être votre ascension. Alors qu’il vous suffit d’Être pleinement pour incarner cette divinité en Vous. Car nous aussi sommes dualité…

 

     Parmi vos qualités, d’où pensez-vous que vienne votre combativité si ce n’est de votre aspect guerrier (donc sombre) ? D’où viennent votre sensualité et vos désirs de séduction ? D’où viennent ces envies de se faire plaisir et de se sentir bien ? Certains oseront parler de "Pêchers", notion faite par des hommes pour culpabiliser les autres…

     Mais rappelez-vous votre essence, votre dualité, la réalité de qui vous êtes. Illimités, ambivalents, complets, faits à l’image de votre créateur (quel que soit le nom que vous lui donnez), cet être universel qui lui-même est autant Ombre que Lumière, Vie que Chaos…

 

     Et moi-même, votre Mère, sous tous mes aspects, je suis aussi la guerrière, la séductrice, la magicienne, la redoutable… Sachez ne pas l’oublier quand vous accueillez ma compassion, car en elle se trouve aussi toute ma force. Et que quand vous accueillez mes Lumières, n’oubliez pas que mes Ombres elles aussi vous viennent comme une bénédiction, pour révéler en vous ce qui vous culpabilise et vous fait porter les masques humains qui ternissent l’être divin que vous avez pour mission d’incarner ici-bas.

 

     Alors mes enfants, levez la tête, et aimez-vous sous toutes vos facettes. Car ce que vous pensez être la perfection ne correspond qu’à la norme des hommes, et que la véritable perfection que vous cherchez est déjà en vous, dans la complexité et donc la richesse de votre être tout entier.

 

     Avec tout l’Amour d’une Mère…

 

 

     Aset.

Les Archives Atlantes de Pharos (extrait 5)

 

 

     Autres extraits :

 

 

     Autre article associé :

Rédigé par Gabryann Myrddin

Publié dans #Canalisation et Channeling

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article